Kerneko. Un concours pour créer le trophée

Les liens se renforcent entre la chambre de métiers du Finistère et le festival de Cornouaille. L’organisme consulaire lance un appel aux artisans d’art du département pour réaliser le trophée de la deuxième édition de Kerneko (NDLR : économie cornouaillaise en breton). Associer économie et culture, c’est le but de Kerneko, un concours lancé par un groupe d’entrepreneurs cornouaillais avec l’idée de profiter de la vitrine du festival pour mettre en valeur des créateurs d’entreprises innovants. « Nous voulons utiliser l’impact du Cornouaille pour faire découvrir l’économie de proximité », précise Jean-Marc Ferrand, cofondateur avec Paul Puech de Kerneko. Quatre prix avaient été remis l’an dernier. Un restait en suspens, la chambre de métiers souhaitant le mettre en valeur durant son festival régional de l’artisanat en mars prochain. Ce cinquième prix reviendra donc au lauréat de l’appel à candidature lancé auprès de l’ensemble des artisans d’art du Finistère ayant jusqu’à cinq ans d’existence pour réaliser le trophée 2017 de Kerneko, c’est-à-dire à la centaine d’artisans d’art inscrits à la chambre de métiers entrant dans cette catégorie sur les quelque 450 recensés dans le département. Le lauréat sera annoncé le 11 mars lors du festival de l’artisanat à Quimper et se verra offrir un stand pendant le festival de Cornouaille en juillet 2017. Autre signe de rapprochement, le festival de l’artisanat va accueillir Mathias Ouvrard et Thomas Jan qui avait revisité le costume traditionnel breton lors de l’édition 2016 du festival de Cornouaille, ainsi que la reine de Cornouaille.

Pratique
Inscriptions jusqu’au 28 février auprès de la CMA 29. Le trophée devra faire au maximum 0,16 m² et donc se tenir dans des dimensions de 30 à 45 cm, son poids ne devra pas excéder 2 kg, sa matière devra être solide et non-périssable.

Téléchargez le dossier de candidature

Facebook