KANOUR NOZ

Kanour Noz , chanteur de nuit en breton, était le surnom que les habitants de Kerroc’h, petit village près de Ploemeur, avaient donné à un pêcheur qui avait l’habitude de chanter la nuit, tout au long de ses sorties en mer. Elodie Jaffré a découvert que cet homme, Louis Le Hirez (1907-1983), était un grand oncle à elle. La chanteuse a souhaité créer un spectacle autour de ce personnage, de sa vie et de son expression. Elle imagine une sortie de nuit et développe un univers autour de lui, seul sur son bateau au milieu de l’océan, avec sa voix.

Elodie Jaffré : chant

Awena Lucas : harpe

Yann Le Bozec : contrebasse

400ème anniversaire de la naissance de Molière

Je ne raconte pas n’importe quoi sur Molière, puisque Molière c’est moi !

C’est à la fois très simple et très compliqué. Molière s’est réincarné en moi. Je meurs quasiment en scène lors de la quatrième représentation du «Malade imaginaire » Après ça je reviens à la vie sous différentes formes tout au long des siècles qui suivent ma mort. Sous la forme d’un perroquet par exemple, aux plumes jaunes et vertes rappelant les couleurs du costume de Sganarelle. Ou encore sous la forme d’un garçon à New York, engagé dans l’armée je pars au Vietnam en 1968, je saute sur une mine, et je meurs.  Je reviens à la vie sous forme d’une fillette en Bretagne, à Douarnenez. Je découvre les joies du théâtre le jour où l’on me demande de jouer le rôle de Scapin en classe de cinquième, au collège Jean-Marie Le Bris. Je prendrai des cours de  théâtre à la MJC, et poursuivrai des études au Conservatoire d’Art Dramatique à Rennes. Depuis lors, j’ai mis au coeur de ma vie, le plaisir de raconter les gens, le monde, en jouant, en  chantant, en écrivant.

Et voilà, la boucle est bouclée. Voilà pourquoi Molière c’est moi !

Avec Nolwenn Korbell

Texte : Françoise Thyrion

Traduction en breton : Sten Charbonneau  / Direction Artistique : Michel Valmer

Elsa Corre : écriture, composition, chant et petites percussions

Hélène Jacquelot : écriture, composition, chant et petites percussions

«Cette histoire a des allures de conte, où chaque étape du voyage est une rencontre avec un personnage aussi merveilleux qu‘étrange…

Sur notre chemin, nous avons rencontré 7 géantes.

Chacune détenant sa lubie, sa particularité, sa beauté et sa réponse à la vie.

Chacune nous a offert un monde enchanté où bien souvent le jeu est roi et où l‘enfance est reine. »

Les géantes sont les héroïnes des chansons qu’Elsa Corre et Hélène Jacquelot ont écrites et composées. Leurs rencontres constituent ainsi le fil rouge du nouveau répertoire de Duo du Bas tel un road-movie extravagant. Toujours très attachées à l’exploration musicale autour de leurs deux voix, des langues et des objets du quotidien  qu’elles aiment détourner au profit du rythme et de la poésie, elles vous proposent un concert plein de surprises et de fantaisies ordinaires.