Le Kerneko

Kerneko

Réunir les forces économiques de Cornouaille dans un cadre convivial et ludique, tel est l’objectif du Kerneko.
Valoriser les savoir-faire, les emplois, les créateurs, les décideurs sur leur territoire…

Trophée Kerneko de l’artisanat d’art 2019

Le 10/03/2019

Pour la troisième année, la Chambre de métiers et de l’Artisanat du Fînistère associée au Festival de Cornouaille et à son club Kerneko lance un nouvel appel à concourir pour la création du trophée 2019.

En 2017, Mathieu Gourvennec de la Sté Precisteel de Douarnenez a été le lauréat qui a créé le trophée de la première édition.

En 2018, Catherine Meirhaeghe et son atelier Guernilis créations de Coray a créé le deuxième trophée.

Parmi les 7 dossiers reçus et après auditions des candidats, le vainqueur de la nouvelle édition 2019 est Didier Guinard, artisan d’art en luminaires à Concarneau Déco Recyclé (11 rue du Port, 29900 Concarneau).

Festival de l’Artisanat 2019

Le 10/03/2019

Kerneko et le Festival de Cornouaille étaient représentés au dernier Festival de l’artisanat les 8, 9 et 10 mars 2019. Dans le cadre du partenariat entre la chambre des métiers 29 et Kerneko, les artisans d’art sélectionnés l’an dernier pour les premiers prix Kerneko se sont relayés avec des membres du Festival de Cornouaille ainsi que l’équipe Kerneko.

  • Un espace broderie présentait le travail de broderie des costumes bretons.
  • Un espace instrument de musique accueillait un facteur d’accordéons.

Un stand sur le Festival de Cornouaille

Le 24/07/2018

Premier jour de stand pour Catherine Meirhaeghe-Péron. Peintre sur porcelaine, Catherine a gagné le trophée Kerneko de l’artisanat en partenariat avec la CMA 29.

Son travail de création de peinture sur porcelaine entièrement décliné à la main sur de supports élégants, s’intègre avec classe et finesse. Les techniques utilisées, du « treissallage » à la plume avec la pose de métaux précieux configurent à l’ensemble une beauté et un sens artistique indéniable. Tous ces éléments et ce travail rappellent l’importance des métiers de peinteuses et leur place à Quimper et en Cornouaille.

Catherine expose et vend ses oeuvres pendant toute la semaine de Festival. Bon festival à elles et tous les autres exposants.

Le fringant festival, un des temps forts du Cornouaille

Le 04/07/2018

Le spectacle de mode Fringant Festival, parrainé par le brodeur Pascal Jaouen, embraye sur sa troisième édition, mercredi 25 juillet, au Pavillon de Penvillers de Quimper (Finistère). Le public est invité à venir rencontrer et échanger avec les créateurs et les mannequins au cours de l’événement.

C’est un effet de mode ?

A l’occasion de ses 95 ans, le Festival de Cornouaille et son club économique KERNEKO accompagnent les créatrices et créateurs de mode. De la culture à l’économie du secteur de la mode, il n’y a qu’à tirer sur le fil !

Pourquoi ce choix autour de la création ?

Le costume breton, ses broderies, ses tissus, ses couturières, les brodeuses et brodeurs ont de tous les temps inspirés les jeunes talents qui perpétuent à leur façon, avec leur sensibilité, la tradition du beau. La mode est non seulement attachée au vêtement mais aussi aux accessoires d’accompagnement bijoux et parfum qui le mette en valeur sans oublier le maquillage et la coiffure.

C’est un lancer de dé à l’initiative de qui ?

L’atelier ID à coudre à mis en place cette vitrine de créateurs que KERNEKO a tout de suite décidé d’accompagner et de valoriser. Jack Césaire Gédéon a mis tout son réseau à contribution ; des créatrices, créateurs, coiffeuses, maquilleuses et toutes ces petites mains qui gravitent autour des mannequins pour que le spectacle prenne forme.

C’est une reconnaissance ?

Nous nous félicitons de l’enthousiasme de Pascal Jaouen comme parrain de cette après-midi. Ce grand brodeur et styliste qui apprivoise la culture bretonne et ses traditions ne pouvait qu’être le grand témoin et l’animateur de ces belles rencontres.

Ça ne tient qu’à un fil ?

Non, C’est la troisième édition qui va prendre la forme d’un spectacle gratuit pour que le public vienne à la rencontre de la diversité, de la modernité, et des inspirations talentueuses des créatrices et créateurs de mode autour de leurs collections. Une mise en scène soignée pour une présentation harmonieuse des collections, suivie d’un temps de rencontres pour échanger et partager leurs émotions lorsqu’ils ont le tissu au bout des doigts.

Les restaurateurs partenaires

Le 11/06/2018

Cette année encore, les restaurateurs quimpérois s’associent à l’évènement. Vous trouverez ci-dessous la liste des 24 restaurants patenaires de l’opération.

Kerneko. Un concours pour créer le trophée

Le 15/12/2017

Les liens se renforcent entre la chambre de métiers du Finistère et le festival de Cornouaille. L’organisme consulaire lance un appel aux artisans d’art du département pour réaliser le trophée de la deuxième édition de Kerneko (NDLR : économie cornouaillaise en breton). Associer économie et culture, c’est le but de Kerneko, un concours lancé par un groupe d’entrepreneurs cornouaillais avec l’idée de profiter de la vitrine du festival pour mettre en valeur des créateurs d’entreprises innovants. « Nous voulons utiliser l’impact du Cornouaille pour faire découvrir l’économie de proximité », précise Jean-Marc Ferrand, cofondateur avec Paul Puech de Kerneko. Quatre prix avaient été remis l’an dernier. Un restait en suspens, la chambre de métiers souhaitant le mettre en valeur durant son festival régional de l’artisanat en mars prochain. Ce cinquième prix reviendra donc au lauréat de l’appel à candidature lancé auprès de l’ensemble des artisans d’art du Finistère ayant jusqu’à cinq ans d’existence pour réaliser le trophée 2017 de Kerneko, c’est-à-dire à la centaine d’artisans d’art inscrits à la chambre de métiers entrant dans cette catégorie sur les quelque 450 recensés dans le département. Le lauréat sera annoncé le 11 mars lors du festival de l’artisanat à Quimper et se verra offrir un stand pendant le festival de Cornouaille en juillet 2017. Autre signe de rapprochement, le festival de l’artisanat va accueillir Mathias Ouvrard et Thomas Jan qui avait revisité le costume traditionnel breton lors de l’édition 2016 du festival de Cornouaille, ainsi que la reine de Cornouaille.

Pratique
Inscriptions jusqu’au 28 février auprès de la CMA 29. Le trophée devra faire au maximum 0,16 m² et donc se tenir dans des dimensions de 30 à 45 cm, son poids ne devra pas excéder 2 kg, sa matière devra être solide et non-périssable.

Téléchargez le dossier de candidature

Facebook