KANOUR NOZ

Kanour Noz , chanteur de nuit en breton, était le surnom que les habitants de Kerroc’h, petit village près de Ploemeur, avaient donné à un pêcheur qui avait l’habitude de chanter la nuit, tout au long de ses sorties en mer. Elodie Jaffré a découvert que cet homme, Louis Le Hirez (1907-1983), était un grand oncle à elle. La chanteuse a souhaité créer un spectacle autour de ce personnage, de sa vie et de son expression. Elle imagine une sortie de nuit et développe un univers autour de lui, seul sur son bateau au milieu de l’océan, avec sa voix.

Elodie Jaffré : chant

Awena Lucas : harpe

Yann Le Bozec : contrebasse

Ce spectacle rend hommage à Yann-Fañch Kemener, décédé le 16 mars 2019 à l’âge de 61 ans. Hommage à une voix ancrée en Bretagne. Hommage à un passeur de gwerziou, soniou, kan ha diskan, qui venaient de loin. En véritable ethnologue, le chanteur armoricain puisait dans le riche patrimoine de la musique bretonne transmise oralement. C’était un poète. Son dernier album en témoigne : avec Roudennoù (les traces, les voies en breton) le chanteur rend hommage aux poètes bretons et à leurs textes.

Yann-Fañch Kemener a été récompensé plusieurs fois du grand prix du Patrimoine par l’académie Charles-Cros : pour l’album Chants profondsde Bretagne Vol.2 en 1982 et pour l’album Ar Baradoz en 2018. Lors de la grande aventure de l’Héritage des Celtes, il fait la rencontre de Didier Squiban avec qui il a enregistré 3 albums. Au théâtre, il rend notamment hommage, seul sur scène, au poète breton Armand Robin, dans une mise en scène de Madeleine Louarn.

« Les artistes qui ont croisé sa route se souviennent de ce personnage jovial, exigeant et passionné. Il laisse derrière lui des compagnons de route qui auront à cœur de continuer à porter la voix des cultures de Bretagne dans la société. Pour ce concert, j’ai souhaité réunir des artistes qui ont partagé des tranches de vie avec Yann-Fañch. D’abord des voix : Anne Auffret, Annie Ebrel et Erik Marchand ont tout trois partagé la scène avec Yann-Fañch.

En kan ha diskan ou en concert, il était important pour moi de retrouver les partenaires qui ont marqué sa carrière. Yann-Fañch chantait a cappella, mais aimait être accompagné. Dès les années 80, avec Barzaz, il a mis mettre sur scène les gwerzioù et les danses de son Centre Bretagne natal. Il a continué avec l’Héritage des Celtes, Didier Squiban, Aldo Ripoche, Sylvain Barou, Erwann Tobie ou Heikki Bourgault. L’équipe s’est donc constituée autour d’instrumentistes avec lesquels il a partagé la scène. Le texte était essentiel dans son œuvre. En breton d’abord, sa langue maternelle, puis en français. Ses spectacles ont toujours eu cette caractéristique de voir éclore entre les chants, des poésies, des textes qui venaient illustrer le propos de ses spectacles. C’est Achille Grimaud, avec lequel il avait travaillé, qui a écrit une partie des textes de ce concert. À partir des souvenirs de chacun, il a construit le fil rouge de ce spectacle. »

Clément Le Goff

Avec

Anne Auffret (chant)
Annie Ebrel (chant)
Alain Genty (basse fretless)
Achille Grimaud (récitant)
Gilles le Bigot (guitares)
Clément le Goff (bombarde / veuze)
Alan Letenneur (trompette / clarinette)
Erik Marchand (chant)
Aldo Ripoche (violoncelle)
Florence Rousseau (harmonium)
Jean-Michel Veillon (flûtes traversières)

Direction Artistique : Clément Le Goff

Coproduction : Théâtre National de Bretagne – Festival de Cornouaille

THE CELTIC SOCIAL CLUB

Une sacrée dose de rock dans la tradition !

En sept années d’existence, the Celtic Social Club a réussi à imposer un son, un style et un nom. Avec aujourd’hui quatre albums studio et deux live au compteur, sillonnant scènes, festivals et continents, les sept franco-irlandais continuent d’affiner leur relecture élégante et audacieuse de la tradition des musiques celtes, à grands coups d’énergie rock, d’harmonie pop et de mélodie folk. Avec leur quatrième album, Dancing or dying ? on retrouve la voix exceptionnelle du chanteur irlandais Dan Donnelly, ainsi que Manu Masko, Ronan Le Bars, Goulven Hamel, Pierre Stephan, Mathieu Péqueriau et Richard Puaud .

ROBIN FOSTER

PenInsular III

Après quelques albums parus en format digital, alors que dehors le monde tourne au ralenti à cause de la pandémie, Robin Foster retourne en studio, seul, tel un naufragé sur une île déserte. De cet isolement “insulaire” naît l’album PenInsular 3, dernière pierre d’une œuvre en trois mouvements, commencée il y a 9 ans. Tous les éléments qui font la signature de Robin Foster y sont plus présents que jamais : mélodies suspendues dans le temps, plongées en abimes, atmosphères de bout du monde… et toujours avec cette même force dans la composition, capable de dégager un profond sentiment d’apaisement et de sérénité. Il s’agit là certainement du disque le plus introspectif et personnel de Robin Foster, une invitation à voir le crépuscule d’une époque – ou l’aube d’une nouvelle. Et sans doute les deux.

« …J’ai eu beaucoup de chance d’être persécutée par Daho pour faire un disque. Beaucoup de chance qu’il ait insisté et qu’il ne lâche pas. Il faut des gens comme lui pour vous permettre d’exister… artistiquement. »

Jane Birkin – juillet 2020

Ce mois de juillet 2020, Jane Birkin vient d’achever l’enregistrement de « Oh ! Pardon, tu dormais… ». Un événement. Car au sommet d’une carrière immense, d’une vie romanesque et tragique, au croisement de tous les arts et artistes, avec sa sensibilité extrême, Jane a toujours été une muse, une interprète, et s’est rarement exposée comme auteure… Mais Étienne Daho, convaincu par son talent est enfin parvenu à la décider à enregistrer ses propres textes, à partir de la pièce qu’elle écrivit il y a 20 ans. Alors l’idée de cet album a pris corps et Étienne a commencé à accompagner les compositions de Jane avec la certitude de son talent d’auteure avec autant de force et d’intensité…

12 ans après son dernier album de titres inédits, Jane Birkin revient avec un nouvel album dont elle a écrit tous les textes. Oh ! Pardon tu dormais… est un grand disque intime, personnel et rare.

« Oh! Pardon tu dormais… » est devenu un album avec lequel Jane partira bientôt sur les routes. Lorsqu’elle apparaitra sur scène, elle sera telle une reine, parée de ses textes déchirants. Elle déroulera de sa voix et de son interprétation uniques, la bande son de notre vie. »  

Etienne Daho

1ere partie Madelyn Ann

Madelyn Ann est de ces voix qui vous transportent dès les premières notes. On salue l’audace de cette chanteuse qui chante en breton sur une musique aux sonorités indés entre la pop et le rock atmosphérique.

Zucchero (né Adelmo Fornaciari) fait incontestablement partie des plus grands artistes italiens. En 39 ans de carrière et avec des hits comme “Senza Una Donna”, “Il Volo” ou “Baila Morena”, il aura vendu plus de 60 millions de disques à travers le monde. Son album « Oro, incenso e birra » vendu à plus de huit millions d’exemplaires et a été pendant longtemps l’album le plus vendu dans l’histoire de la musique pop italienne.

Sa musique et son blues sont répandus à travers le monde grâce à de nombreuses collaborations avec des artistes tels que Bryan Adams, les Blues Brothers, Bono, Jeff Beck, Ray Charles, Eric Clapton, Joe Cocker, Miles Davis, Peter Gabriel, John Lee Hooker, BB King, Mark Knopfler, Brian May, Iggy Pop, Alejandro Sanz, Sting et bien d’autres.

2021 marque les 30 ans de son succès international « Senza Una Donna (Without a woman) » , duo que Zucchero avait enregistré avec Paul Youngen 1991. Un artiste à la carrière internationale ! A ne pas manquer !

« Voyage Celte »

On dit de Carlos Nuñez qu’il est « la seule star planétaire de la cornemuse » ou « un sonneur qui joue comme Coltrane ou Hendrix » Son charisme, son énergie, son esprit pionnier en ont fait l’un des meilleurs musiciens du monde celte.

L’Orchestre National de Bretagne a depuis plus de 10 ans affirmé et développé son ancrage et son indispensable rôle dans le paysage musical de notre territoire. Les nombreuses créations et spectacles liés aux musiques celtiques et du monde font de cet orchestre un ambassadeur essentiel de l’Armorique.

Orchestre National de Bretagne

Direction : Aurélien Azan Zielinski

Gaïta, Flûte : Carlos Núñez

Percussions : Xurxo Núñez

Guitares : Pancho Alvarez

PAT O’MAY & LE BAGAD BRIEG

Après la sortie de son nouvel album « Welcome To A New World » Pat O’May va avoir le plaisir de retrouver ses amis du bagad Brieg pour un concert exceptionnel où ils vont ensemble, donner une nouvelle lecture aux titres emblématiques comme , Overlord, Homeland ou encore Breizh Amerika!  un subtil mélange entre rock , world musique et musique traditionnelle bretonne . 

Pat O’May sera bien évidemment accompagné de ses fidèles complices , John Helfy à la batterie et Christophe Babin à la Basse . Tous  les ingrédients sont là pour vous assurer de passer une bonne soirée . 

LA KREIZ BREIZH AKADEMI # 8

Le 8è collectif de Kreiz Breizh Akademi présente sa création Ba’n Dañs Le titre de cette 8ème création d’un collectif de 9 instrumentistes et 2 chanteuses est une référence à l’appel traditionnel des chanteurs du Centre Bretagne “toud ‘n dud ba’n dañs”, tout le monde dans la danse. Il y a un peu d’anachronisme dans cette injonction mal venue aujourd’hui mais nous sortirons de ces pièges à mouches un jour ou l’autre.

« Nous avons choisi, pour la première fois, un répertoire uniquement de musique à danser, venant du Centre Bretagne, du sud du Pays Gallo et, grâce à la présence de 3 musiciennes originaires d’Occitanie, nous avons construit une suite de bourrées du Massif Central, respectant comme pour les thèmes bretons l’interprétation modale et rythmique de l’intelligence musicale moderne des anciens »

KBA#8

Tout au long de cette année de travail, des artistes issus de cultures modales nous ont fait expérimenter et comprendre leurs systèmes d’arrangements et d’improvisation. Avec beaucoup de personnalité, le collectif a rassemblé et reconstruit toutes ces propositions au sein d’un répertoire original.
Écoutez la danse si vous ne pouvez la pratiquer, nul doute que le rythme saura vous emporter.

Avec :
Yolaine Delamaire : chant
Camille Lainé  : chant
Mériadeg Lorho-Pasco : clarinette
William Nicolas  : bombarde et saxophones
Bastien Guével : biniou et clarinette
Yuna Léon : violon
Mélanie Brelaud : violon
Charlotte Espieussas : accordéon microtonal
Rémi Allain : contrebasse
Thomas Bessé  : batterie
Nathan Arnaud  : riq, derbouka et kanjira

Direction artistique Erik Marchand, parrainé par Olivier Catteau et Florian Baron.

LES VAINQUEURS DE LA PLUME DE PAON 2021

Alan Le Grand et Michel Kerveillant

Alexis Meunier et Goulven Henaff